Un lycéen nantais nominé aux Google Sciences Fair

Guillaume Rolland, un jeune Nantais de 17 ans, vient d’être sélectionné pour les finales du célèbre Google Sciences Fair pour avoir mis au point un réveil olfactif. Pour rappel, ce prix récompense les meilleures inventions des jeunes génies du monde entier.

Une trouvaille peu commune

Guillaume Rolland est un jeune comme les autres, mais au lieu de jouer à la console comme ses camarades, il préfère s’enfermer dans son garage et s’atteler à la création de petits gadgets étonnants. Dans un grand bric-à-brac, on retrouve quelques prototypes dont une canette haut-parleur ou encore un lave-vaisselle sans électricité, mais la plus aboutie de ses inventions reste le réveil olfactif, un réveil dans laquelle on introduit une dose d’huile essentielle. Ainsi, dès que le réveil sonne à l’heure fixée, une odeur subtile de cannelle ou de menthe poivrée se répand dans la pièce, ce qui promet un réveil en douceur pour son utilisateur.
Ce petit génie touche-à-tout aime à bricoler des choses qui peuvent faciliter le quotidien et ont commencé à s’intéresser aux inventions loufoques depuis l’âge de 13 ans. Il a déjà participé à de nombreux concours et a déjà déposé deux brevets, dont l’un pour son « Ti Infuseur », un bras robotique qui fait tourner un sachet de thé. Pour la réalisation de son dernier-né, Guillaume s’est vu épaulé par un élève en école de design qui l’a aidé à améliorer le design de son appareil. L’École Centrale de Nantes lui a prêté une imprimante 3D pour la fabrication des pièces de son appareil tandis qu’Exhalia, une entreprise de marketing olfactif, a élaboré de nouvelles senteurs pour son réveil olfactif dont la senteur croissant chaud, café ou encore fraise Tagada, de quoi assurer un réveil gourmand !

Un futur tout tracé

À la fin du mois, le nouveau bachelier va rencontrer un conseiller du ministère de l’Innovation et du Redressement productif afin de lui expliquer son projet et prévoit mille et un projets pour futur. Il souhaite notamment travailler dans le secteur de la recherche, de l’innovation et du développement et si son projet vient à être retenu, il fera certainement ses premières armes chez Google.
Pour espérer être retenu parmi les 90 candidats sélectionnés à travers le monde, Guillaume devra peaufiner son anglais et espérer que son projet séduise le jury. Et pour remporter un voyage dans la Silicon Valley, il planche actuellement sur la réalisation d’une version améliorée de son « Sensorwake », une trouvaille fascinante qui lui a déjà valu de récolter de nombreux prix dont le concours Sciences et vie junior et la médaille d’or Lépine. Le Google Sciences Fair se déroulera le 6 août prochain, espérons qu’il ne repartira pas les mains vides !

No comments yet.

HAVE SOMETHING TO SAY?